Qu'avons-nous de commun avec les Champenois et les Ardennais ?

   Si sa famille est native de la Marne, la viticultrice de l'Aisne, née Claire Michel, a vu le jour dans la cité de Jean de La Fontaine. La nouvelle carte des régions souhaitée par le président de la République, François Hollande, la satisfait, au moins elle, pleinement.

   "En tant que viticultrice et champenoise, je trouve que c'est parfaitement cohérent de ce point de vue-là. Je suis très heureuse pour la champagne viticole et j'ai d'ailleurs l'impression qu'elle est le vrai ciment de cette fusion régionale. On ne pouvait pas diviser l’appellation champagne présente dans la Marne, l'Aisne, l'Aube et la Haute-Marne, elle est une et indivisible. Dans une période de crise économique, on ne peut que défendre ce qui fonctionne bien et le champagne est un des fleurons de la France, en terme d'exportation et d'économie. Cette réalité économique ne peut-être que défendue."

La viticultrice du Sud de l'Aisne dit en revanche comprendre que les Abbevilois ou les Amiénois puissent être désarçonnés à l'idée que la Picardie soit arrimée à l'avenir à la Champagne-Ardenne, plutôt qu'au Nord-Pas-De-Calais ou à la Normandie. "Les Amiénois sont sûrement plus tournés vers Lille et le Nord-Pas-De-Calais, alors que nous, dans le sud de l'Aisne, on se soigne, par exemple, à Reims. Mais diviser la Picardie aurait posé d'autres problèmes. Et cela aurait été dommage, alors que beaucoup d'efforts ont été réalisés pour conforter l'identité picarde."

   "Si la Marne est la mère-patrie du champagne, on a tendance à oublier que 10% de l'AOC provient du département de l'Aisne, donc de la Picardie", poursuit François de Villandry, l'époux de Claire. "Nous sommes satisfaits de cette fusion qui préserve l'harmonie de la champagne viticole et pourrait favoriser l'extension de l'AOC au sein d'une grande région Picardie Champagne-Ardenne. La Picardie-Champagne devra ainsi s'adapter pour mieux communiquer et développer l'économie autour du champagne et de tous ses métiers". "Grâce à cette nouvelle physionomie territoriale, notre champagne ne restera pas dans l'immobilisme et s'adaptera à cette évolution régionale pour conquérir de nouveaux marchés".

 

Toutes nos actualités Nous contacter Mentions légales Plan du site Infos et plan d'accès Mini-blog C.G.V.

DOMAINE JOËL MICHEL - 1 place Brigot - 02400 BRASLES
Tél. : 33(0)3.23.69.01.10 - Fax. : 33(0)3.23.69.38.18
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération.

© 2003-2018 - DOMAINE JOËL MICHEL - Réalisation eNovanet (Château-Thierry) - Moteur eChampagne 6.0 - 1 visiteur connecté.